full screen background image

Blog

mai 26, 2014

François Alu, Ballet de l’Opéra de Paris, France

François Alu débute la danse très jeune avec sa maman après avoir fait du jazz et du hiphop. Il intègre l’Ecole de danse de l’Opéra de Paris en 2005 et cinq ans plus tard, à l’issue de la 1ère division, il est engagé dans le corps de ballet.

Promu coryphée après un an seulement, il danse les rôles de « L’idole dorée » dans la Bayadère de Noureev et du « chef des mendiants » dans L’histoire de Manon de Kenneth MacMillan.

En 2012 alors qu’il vient d’être promu sujet il fait une prise de rôle remarquée dans « Basilio » du Don Quichotte de Noureev. Il est récompensé des prix CARPEAUX et AROP. En 2013 il est promu premier danseur et danse notamment « l’Oiseau bleu » dans La belle au bois dormant de Noureev. En 2014 lors de la tournée de l’Opéra au Japon il interprète à nouveau le rôle de « Basilio ». Dans un registre plus contemporain  il a dansé dans Caligula de Nicolas Leriche et Kaguyahime de Jiri Kilian.

Il travaille aussi avec Samuel Murez chorégraphe et directeur de « 3eme étage » avec qui il se produit partout en France et à l’étranger, notamment en Amérique au Jacob’s Pillow (2011,2013), au Canada (2011), en Argentine (2012). Il danse pour lui des pièces comme Me 2, Quatre, Mephisto ainsi qu’un solo (the fraalu) qu’il est le seul à interpréter.

Il fait l’objet d’un reportage sur France 2 appelé « La danse à tout prix » en 2013.

Francois Alu

mai 26, 2014

Léonore Baulac, Ballet de l’Opéra de Paris, France

Après s’être fait remarquer au spectacle de l’Ecole de danse de l’Opéra de Paris dans les rôles principaux de Soir de Fête de Leo Staats et de la Symphonie en trois mouvements de Nils Christe, Léonore entre dans le corps de Ballet de l’Opéra de Paris en 2008.

Depuis elle participe à de nombreuses productions classiques comme Onéguine de Cranko, Paquita de Pierre Lacotte, Joyaux de Balanchine ou encore la plupart des ballets de Noureev (Raymonda, La Bayadère, Casse-Noisette, Cendrillon, Le Lac des cygnes, Roméo et Juliette.) Lors d’une soirée « Jeunes danseurs » elle danse le pas de trois des Odalisques extrait du Corsaire d’après Petipa. Dans un répertoire plus contemporain elle participe également aux créations des Enfants du Paradis de José Martinez et de Sous apparences de Marie-Agnès Gillot, et danse dans Orphée et Eurydice de Pina Baush.

En 2012 elle est choisie comme soliste par Anne Theresa de Keersmeaker pour l’entrée au répertoire de son ballet Rain, et tient un rôle de soliste dans In the middle somewhat elevated de William Forsythe. En 2013 elle danse le rôle d’Olympia dans La Dame aux Camélias de John Neumeier et est promue Coryphée un mois après. En 2014 elle danse à nouveau le rôle d’Olympia lors de la tournée de l’Opéra de Paris à Tokyo.

Elle se produit également dans de nombreux galas en France et à l’étranger, notamment pour les « Cartes blanches à Agnès Letestu »: à Saint-Maur elle danse Tchaïkovsky pas de deux de Balanchine, à Massy Delibes suites et Mi favorita de José Martinez et au Bouscat Don Quichotte d’après Marius Petipa et Limbs Theorem de William Forsythe. Elle danse également Tchaïkovsky pas de deux et Esmeralda à Agde pour Benjamin Pech. Enfin elle participe à plusieurs spectacles organisés par le groupe « 3ème étage« , avec lequel elle danse entre autres en Espagne à Cap Roig et en Argentine à Buenos Aires.

Léonore est également le personnage central du documentaire Rain de Olivia Rochette et Gerard-Jan Claessorti qui est sorti au cinéma en Belgique le 24 octobre 2012 et fait également l’objet d’un reportage avec trois de ses collègues: La danse à tout prix diffusé sur France 2 le 26 décembre 2012.

Léonore Baulac

mai 26, 2014

Raphaël Coumes-Marquet, Semperoper Ballet Dresden, Allemagne

Raphaël est né à Besançon, France, et a suivi tout le cursus de l’Ecole de Danse de l’Opéra de Paris.

Il est engagé dans la compagnie des Ballets de Monte-Carlo, puis à lOpéra de Vienne en Autriche et ensuite au Ballet National de Hollande à Amsterdam. Il est actuellement Danseur Principal au Semper Opéra Ballet de Dresde en Allemagne. Il a dansé la majeure partie des rôles principaux du répertoire classique, néo-classique et moderne des chorégraphes les plus renommés.

Sa carrière est liée au chorégraphe Anglais David Dawson avec qui il collabore depuis plus de 15 ans. Il a créé la majorité des rôles des ballets de Dawson en particulier Albrecht dans son Giselle en 2008.

Artiste invité à l’English National Ballet avec Faun(e) de David Dawson qu’il danse à Londres, Barcelone, Moscou, et Houston, il est également invité au Ballet national de Croatie avec « The Lady of the Camelias » de Derek Deane. Raphaël a pris part à de nombreux galas internationaux aux U.S.A, Canada, Cuba, Australia, Japon, Taiwan, Corée, Singapour, Espagne, Italie, Royaume-Unis, France, Norvège, Russie et Litunie.
Il a remonté et mis en scène « A Million Kisses to my skin » de David Dawson pour le West Australian Ballet et le Ballet National de Finlande, et a donné des workshops sur le style et la technique Dawson à Rome. Il a aussi chorégraphié pour la télévision Nationale Allemande.

Il se consacre de plus en plus à l’enseignement en donnant cours aux professionnels des plus grandes compagnies du monde. Il était professeur invité au dernier Stage International de Noël de Danse de Liège.

mai 26, 2014

Jurgita Dronina, Ballet National d’Amsterdam, Pays-Bas

Jurgita est née en 1986 en Russie. Graduée de la section danse de la National M.K. Ciurlionis School of Art à Vilnius en Lithuanie, elle étudie également à l’Ecole Internationale de Danse de Munich sous la direction de Konstanze Vernon. Elle gagne la médaille d’or au IBC à Grasse en 2003, l’argent au Concours d’Helsinki en 2005, à Moscou en 2005 et au célèbre Concours Jackson en 2006.

Toute jeune, elle accède au grade d’Etoile au Ballet Royal de Suède en 2007 et rejoindra le Ballet National d’Amsterdam en 2010, où elle officie toujours en qualité d’Etoile.

Son répertoire inclut la plupart des grands ballets classiques ainsi que de nombreuses créations contemporaines notamment de Mauro Bogonzetti, Christian Spuck, Jean-Christophe Maillot, Benjamin Millepied, Hans Van Manen, David Dawson, Jorma Elo,…

Plusieurs rôles ont aussi été créés sur elle : La Reine Sofia Magdalena dans Gustav III de Patrice Bart, Minos de Juanjo Arques, Moving Glass de Nils Christe, Labyrinth de Sdi Lardi Cherkaoui, Day 4 and Overture de David Dawson, Shapes de Jorma Elo et Dances with Harp de Hans Van Manen.

Elle est Etoile invitée dans de nombreuses compagnies comme le Ballet National de Norvège ou le Ballet Royal Danois et participe aux plus prestigieux Gala Internationaux.

Jurgita est inondée de prix divers, nous retiendrons le Rotary International award en 2008, le Swedish-Danish cultural Grant en 2009, le magazine “Dance Europe” l’a élue « Outstanding Dancer » 3 années d’affilées de 2010 à 2012 pour ses interprétations dans Roméo et Juliette de MacMillan, Kitri dans Don Quichotte, Aurore dans la Belle au Bois Dormant et Tchaïkovski Pas de Deux, et en 2011 elle reçoit Le Cygne (meilleure performance de l’année) pour son rôle d’Aurore dans la Belle au Bois Dormant.

Jurgita Dronina

mai 26, 2014

Mathilde Froustey, Etoile, San Francisco Ballet

Originaire de Bordeaux, Mathilde débute la danse à l’âge de 9 ans. A 13 ans, elle intègre l’Ecole Supérieure de Danse de Marseille, avec Collette Armand comme professeur titulaire. Cette dernière lui conseille de monter à Paris, tenter sa chance à l’Opéra, ce qu’elle fait et est intégrée à la prestigieuse école en 3ème division. A l’âge de 17 ans, elle rejoint la Ballet de l’Opéra de Paris pour atteindre le grade de sujet. Avide de nouvelles aventures, elle s’octroie le luxe de prendre une année sabbatique afin de rejoindre le San Francisco Ballet en tant qu’Etoile. L’aventure se prolonge, puisque Mathilde a annoncé qu’elle y resterait au moins une saison supplémentaire.

Médaille d’or au Concours de Varna en 2006, elle recevra également le prix Public AROP la même année et le prix Ballet 2000 en 2007.

Très aimée du public, elle est invitée à de nombreux Galas Internationaux, partageant la scène avec les plus grands. Elle fait également partie de la troupe 3ème étage, qui regroupe des danseurs de l’Opéra de Paris.

Son répertoire inclus la majorité des grandes productions classiques ainsi que quelques pièces contemporaines. Son répertoire est actuellement en grande évolution suite à son arrivée au sein du San Francisco Ballet, où tout est nouveau, ou presque…

547003_10151532827755884_856216149_n[1]

mai 26, 2014

Melissa Hamilton, Royal Ballet de Londres, Angleterre

Originaire du nord de l’Irlande, c’est là-bas que Melissa débute sa formation de danseuse. Après sa rencontre avec Masha Mukhamedov, à la Elmhurst School for Dance en Angleterre, elle décide de poursuivre son apprentissage de manière privée avec cette dernière. Victorieuse du très célèbre Youth American Grand Prix en 2007 à New York, elle est invitée à rejoindre le corps de Ballet du Royal Ballet de Covent Garden. Depuis 2013, elle y occupe le rang de Première Soliste.

Son répertoire se compose notamment des rôles de Juliet et Mary Vetsera (Mayerling), Sugar Plum Fairy, La Reine des Dryades, Terpsichore, Agon pas de deux, Solo Girl (Rubies), L’été (Cendrillon), Pas de Trois (Lac des Cygnes), La Fée Lilas, Princesse Florine, Gloria (MacMillan), Younger Sister (Las Hermanas), 4th  Movement Female (Requiem), 2nd Movement Pas de Deux (Concerto),…

Elle a créé plusieurs rôles dans les pièces de Wayne McGregor : Infra, Limen et Carbon Life, et a interprété son Chroma et Raven Girl. Elle a dansé le pas de deux principal de Tryst de Christopher Wheeldon, ainsi que son DGV et Fool’s Paradise. Elle a créé le rôle de « Summer » dans Human Season de David Dawson.
Elle reçoit le Prix du Critics Circle Award pour Outstanding Female Performance en 2009.
Melissa est Ambassadeur pour la Culture et les arts pour Allianz en 2013.

Depuis janvier 2016, Melissa se produit avec le Ballet de l’Opéra de Dresden en tant d’Etoile, tout en restant attachée au Royal Ballet.

©photo Andrej Uspenski

©photo Andrej Uspenski

mai 26, 2014

Isaac Hernandez, Ballet National d’Amsterdam, Pays-Bas

Isaac est né à Guadalajara au Mexique en avril 1990. Hector Hernandez, son papa, est son tout premier professeur et c’est à la Philadelphia Rock School for Dance Education qu’il poursuivra son apprentissage. Il se produit avec l’American Ballet Theater II, avant de rejoindre le San Francisco Ballet  en 2008, où il sera promu soliste en janvier 2011. En 2012, il change de continent, et c’est en tant que second soliste qu’il s’intègre au Ballet National d’Amsterdam. A peine un an et demi plus tard, il rejoint le cercle très fermé des Etoiles, vous pouvez découvrir la vidéo de sa nomination ci-dessous.

Malgré son jeune âge, Isaac a déjà dansé de nombreux rôles comme Basilio dans le Don Quichotte d’Alexei Ratmansky, le prince Désiré dans la Belle au Bois Dormant de Peter Wright, Oberon dans Mid Summer Night’s Dream d’ Ashton, Solor dans La Bayadere au Festival Nureyev, Romeo et Mercutio dans Roméo et Juliette de Rudy Van Dantzig, Frank Bridge Variations et Dances with Harp de Hans Van Manen, Paquita, Raymonda de Nureyev, Emeraude, Agon, Serenade, Melancholic dans Four Temperaments, Divertimento No.15, Symphony in C and Franz dans Coppelia de George Balanchine, Lensky dans Onegin de John Cranko, Le pas de trois dans Le Lac des Cygnes de Tomasson, Le pas de cinq dans Giselle de Tomasson ainsi que Benvolio dans la production du San Francisco Ballet de Roméo et Juliette, Le Prince dans Casse-Noisette de Tomasson… Son répertoire se compose également des rôles principaux dans Symphonic Variations de Ashton, Chroma de McGregor, Pas de Deux de Tchaikovsky, Manon de McMillan, Classical Symphony, Diving into the Lilacs et Fusion de Possokhov, Russian Seasons de Ratmansky, Cendrillon de Wheeldon,…

En 2006, il remporte la Médaille d’or au Concours International de Jackson, la médaille de bronze et un Prix spécial du Ballet du Kirov au Concours International de Moscou en 2005 et le premier Prix au Concours International de Cuba en 2004.

Il est depuis peu, Ambassadeur des arts et du tourisme du Mexique dans le monde. Isaac est aussi le plus jeune artiste mexicain à recevoir le « Outstanding Artist Award » de la part du Président Mexicain et il a été nommé dans les 50 personnes les plus influençables au Mexique.

Isaac Fernandez

 

mai 26, 2014

Pascal Molat, San Francisco Ballet, USA

Natif de Paris, Pascal fait son cursus à l’école de l’Opéra de Paris. En 1993 il reçoit la médaille d’or et le prix spécial du jury au concours international Méditerranéen et rejoint la même année le Ballet Royal de Wallonie. Une année lui suffira pour faire ses preuves et c’est en tant que soliste qu’il quitte la cité ardente pour rejoindre le Ballet Royal de Flandres sous la direction de Robert Denvers. Durant ses quatre années  passes à Anvers, Robert Denvers n’hésite pas à lui confier les premiers rôles du répertoire classique et contemporain.

En 1998, lors  du festival des « Nuits de la Danse » à Monaco, Pascal est invité par Jean-Christophe Maillot, directeur et chorégraphe des Ballets de Monte-Carlo, à danser le rôle-titre de son Romeo et Juliette. Il restera en principauté pour quatre années, enrichissant son répertoire des créations de Maillot et de chorégraphes internationaux renommés.

En 2002, sa curiosité et son côté aventurier le pousse à découvrir ce qui se fait de l’autre cote de l’atlantique et il pose son choix sur la doyenne des compagnies américaine : le San Francisco Ballet.

Depuis 2003, en qualité de danseur étoile, Pascal étoffe son répertoire classique, néo-classique et contemporain sous la Direction d’Helgi Tomasson, directeur et chorégraphe du San Francisco Ballet.

Pascal a pris part à de nombreux galas internationaux et est régulièrement artiste invité dans différentes compagnies dans le monde entier.

Quand son emploi du temps le lui permet, il se consacre à l’enseignement au sein de l’école du San Francisco Ballet.

 

Son répertoire se compose notamment de :

  • Franz dans Coppélia et le pas de deux des paysans dans Giselle (Labis)
  • Alain dans La Fille mal gardée (Lazinni)
  • Basilio dans Don Quixote (Petipa)
  • Roméo dans Roméo et Juliette, Le Casse-Noisette dans The Nutcracker Circus, le Roi dans La Belle (Maillot)
  • Aminta dans Sylvia (Morris)
  • Le poète  dans La Petite Sirène (Neumeier)
  • D’Artagnan dans Les Trois Mousquetaires (Prokovsky)
  • Mercutio dans Romeo & Juliette(Tomasson)
  • 7 for Eight , creation du role dans Blue Rose et dans Concerto Grosso, (Tomasson)
  • Ballo Della Regina, “Emeraudes”, Mélancholique et Sanguine dans les QuatresTemperaments, “Rubies” Stars and Stripes,Symphony in C, Agon et Stravinsky Violin Concerto (Balanchine)
  • Symphonic Variations (Ashton)
  • La Mort dans The Dance House (Bintley)
  • Double Evil (Elo)
  • Artifact Suite; In the middle, somewhat elevated; The Vertiginous Thrill of Exactitude; Quartette;The Second Detail et Approximate Sonata (Forsythe)
  • Petrouchka dans Petrouchka (Fokine)
  • Aunis (Garnier)
  • Elite Syncopations (MacMillan)
  • Grosse Fuge et Solo (van Manen)
  • Chroma et Eden/Eden (McGregor)
  • Drink to Me Only With Thine Eyes, A Garden, creation du rôle dans Joyride,Sandpaper Ballet, Aminta dans Sylvia (Morris)
  • Création du role dans Diving into the Lilacs et Kaschei dans Firebird, role titre dans Magrittomania, creation du rôle dans Monk in RAkU,creation du rôle dans Reflections et dansStudy in Motion (Possokhov)
  • Lion dans Le Carnaval des Animaux et Blue Man dans Russian Seasons (Ratmansky)
  • Husband dans The Concert, Marron dans Dances at a Gathering,Dybbuk, Fancy Free et opus 19/The Dreamer (Robbins)Tico dans Company B and Spring Rounds (Taylor)
  • Her Lover dans Jardin aux Lilas (Tudor)
  • Number Nine, Polyphonia, Rush etWithin the Golden Hour (Wheeldon)
  • Underskin (Zanella)
  • Mirror’s Edge (Armitage)
  • Sonate No. 5, M pour B (Béjart)
  • The Chairman Dances (Childs)
  • Just One of Those Things, Symposium, Golden Mean etSiciliano (C. d’Amboise)
  • Blue Grass (Galili)
  • Sechs Tanze and No More Play (Kylián)
  • The Time it Takes (O’Day)

 

Pascal Molat in Tomasson’s Concerto Grosso.
(© Erik Tomasson)

mai 26, 2014

Xander Parish, Mariinsky Ballet, Saint Petersburg

Xander est originaire du Yorkshire en Angleterre et découvre la danse à l’âge de 8 ans à la Skelton Hooper School of Dance à Hull. En 1998, il rejoint la Royal Ballet School de Londres d’où il sort gradué sept ans plus tard. Tout en étudiant, il remporte le Ursula Moreton Choregraphic Award en 2003, et en 2004, la seconde place au concours Young British Dancer of the Year, ainsi que la médaille d’argent au Genee International Ballet Competition à Athènes.

En août 2005, il débute sa carrière professionnelle au Royal Ballet de Londres où il danse déjà des rôles de solistes, tout en se faisant repérer par  les chorégraphes invités.  Yuri Fateyev, directeur du Mariinsky Ballet, l’invite alors à rejoindre sa compagnie en 2010. Xander s’expatrie donc à Saint Petersburg en tant que premier et unique danseur anglais à rejoindre la prestigieuse institution qui compte plus de 120 danseurs rien que dans le corps de ballet. Dès son arrivée en Russie, il est distribué dans des rôles de soliste et même d’Etoile.  Ses apparitions sont soutenues par le Mariinsky Theatre Trust UK. Il accède au rang de soliste en 2014, à quand le titre d’Etoile ? Très bientôt, nous en sommes certains !

Xander Parish

©photo Natasha Razina

mai 26, 2014

Rolando Sarabia, Etoile Internationale, Cuba

 

Originaire de Cuba, Rolando débute la danse à la “Alejo Carpentier Elementary Ballet School of Havana” avant de rejoindre la prestigieuse Ecole Nationale de Ballet où il sera pris en charge par des professeurs de renoms tels Rolando Srabia (son père), Magaly Suarez, Alicia Alonso et Lazaro Carreño.

En 1994, il reçoit la médaille d’or en tant que meilleur jeune danseur au Concours Mercosur au Brésil.

Une fois diplômé, Rolando rejoint le Ballet National de Cuba où il est immédiatement promu Etoile. Depuis il a dansé la majorité des grands rôles classiques mais aussi contemporains.

Outre sa médaille d’or au Concours International de Jackson, il a aussi remporté le Grand Prix au Concours International des Académies à Cuba (en 1995 et 1998), le Grand Prix au Concours International de Paris, la médaile d’or au Concours International de Nagoya et le Grand Prix au très célèbre Concours de Varna en 1998.

En 2003, il quitte Cuba pour rejoindre le Houston Ballet où il restera jusqu’en 2007 avant d’intégrer le Miami City Ballet.

Sa carrière internationale a pris un essort significatif suite à sa participation à de nombreux Galas Internationaux avec les plus grands danseurs tels Maya Plisetskaya, Patrick Dupont, Farouk Ruzimatov, Alicia Alonso, Tamara Rojo and Maria Carmen Catoya.

Il s’est produit en tant qu’artiste invité au Théâtre Minicipal de Rio de Janeiro, au Ballet Teresa Carreño au Vénézuela et dans d’autres compagnies du sud de l’Amérique.

En 2011, il reçoit la plus grande récompense, le Benois de la Danse, remis au Théâtre du Bolshoi et recompensant le meilleur danseur de l’année.

En septembre 2012, il se produit pour la première fois en tant que qu’Etoile invitée au Ballet de l’Opéra de Rome pour danser dans Roméo et Juliette de Patrice Bart, il poursuivra cette collaboration en interprétant Don Quichotte par la suite.

photo9-Copia-750x550-000000