full screen background image

Blog

novembre 25, 2018

Igone de Jongh, Het Nationale Ballet, Pays-Bas

Igone de Jongh a grandi dans la ville hollandaise d’Haarlem. C’est à l’âge précoce de six ans, après avoir vu « La Belle au Bois Dormant » à la télévision qu’elle a découvert la danse, une vraie révélation !

Après ses études secondaires, elle se forme à l’Académie du Ballet National d’Amsterdam puis à l’Ecole du Ballet Royal de Londres.

En 1995 et 1996, elle remporte les prix « Incentive Prize Dansersfonds ’79 » et « Arnold Haskell » en tant que jeune danseuse prometteuse. En 2000, elle reçoit l’ « Incentive Prize 2000 » et en 2003,  le prix Alexandra Radius.

Actuelle Etoile du Ballet National de Hollande, elle est la seule danseuse de la compagnie à être passée par tous les grades, depuis celui d’aspirante, en 1997, pour atteindre le titre d’Etoile en 2003 à l’âge de 24 ans.

Igone De Jongh est connue pour ses interprétations exceptionnelles du grand répertoire classique, notamment dans Romeo et Juliette, Le Lac des Cygnes, Giselle, La Belle au Bois Dormant ou encore dans Casse-Noisette.

Elle est aussi apparue dans La Bavadère dans La Sylphide de Bournonville, dans Agon, Appolon et Jewels de Balanchine, ainsi que dans des ballets chorégraphiés par William Forsythe, Ted Brandsen, David dawson et Wayne Eagling.

Elle demeure la muse incontestée du chorégraphe Hans van Manen.

Réunissant classicisme et modernité, elle a également fait une apparition dans le clip vidéo « Birds » de la célèbre chanteuse hollandaise Anouk lors du concours de la chanson de l’Eurovision.

igone

décembre 1, 2017

Ludmila Pagliero, Ballet de l’Opéra de Paris, France

Originaire de Buenos Aires en Argentine, Ludmila débute son apprentissage intensif de la danse à l’« Instituto Superior de Arte del Teatro Colon ». Elle a la chance de travailler avec des professeurs de renoms tels Rina Valverde, Mario Gallizzi, Andrea Bengochea, Héctor Barriles, Mirta Furioso et Olga Ferri. Fin  de l’année 1999, elle décide qu’il est temps de se lancer un nouveau challenge…

En 017000, à l’âge de 16 ans à peine, elle rejoint le Ballet National de Santiago du Chili pour y être promue Soliste deux ans plus tard. Elle dance Aurore dans « La Belle au Bois Dormant » de Peter Wright, « In the Night » de Jérôme Robbins, Myrta dans « Giselle », la Fée Dragée et la Reine des Neiges dans « Casse-Noisette » de Ricardo Bustamante, Gulnara dans « Le Corsaire », Hypolita & Helena dans « A Midsummer Night’s Dream » et « Serenade » de Georges Balanchine.

En 2003, Ludmila reçoit le Prix Igor Youskevitch et gagne la médaille d’argent ainsi qu’un contrat d’un an avec l’American Ballet Theater au 7ème Concours International de Danse de New-York. La même année, elle décide de se lancer un challenge de plus, mais en France cette fois, en devenant la première danseuse Argentine à entrer au Ballet de l’Opéra de Paris. Elle accède au grade de Coryphée en 2006 puis de Sujet l’année suivante. Elle est choisie pour danser Garance, dans la nouvelle production de José Martinez « Les Enfants du Paradis », « Serait-ce la Mort » de Béjart, le pas de deux en blanc dans « Proust ou Les Intermittences du Cœur » et la Jeune Fille dans « Le Loup » de Roland Petit, le Pas de Deux des Paysans dans la version de Coralli et Perrot de « Giselle «  et l’Etoile dans « La Petite Danseuse de Degas » ; le rôle principal de « Paquita » de Lacotte, Clara dans « Casse-Noisette » ; Odile-Odette et le pas de trois dans « Le Lac des Cygnes », Gamzatti et la Première Ombre dans « La Bayadère », une des méchantes sœurs dans « Cendrillon » de Nureyev ; « La Dame aux Camélias » de Roland Petit,  « Suite en Blanc » de Serge Lifar, « In The Night » de Jérôme Robbins, « Agon », « Sérénade » et « Apollon » de Balanchine.

Ludmila est promue Première Danseuse au concours annuel le 18 novembre 2009. La même année, elle reçoit le « Premio Konex » par la fondation Argentine Konex.

En octobre 2011, elle se produit lors de la Première de « La Source », une création de Jean Guillaume Bart avec les costumes de Christian Lacroix.

Le 22 mars 2012, lors d’une représentation de « La Bayadère », où elle danse le rôle de Gamzatti, retransmise en directe dans les cinémas d’Europe, Ludmila est promue Etoile de l’Opéra de Paris.

En tant qu’Etoile, elle a dansé le premier rôle dans Giselle, La Sylphide, Paquita, Don Quichotte, La Belle au Bois Dormant, Casse-Noisette, Notre Dame de Paris, Agon, Serenade, Apollo, Onegin, Palais de Cristal et Dances at a Gathering.

Ludmila a également travaillé avec Mats Ek pour « Apartment » (le pas de deux de la porte), « A Sort of… » et « La Maison » de Bernarda Alba ; Anna Teresa de Keersmaeker pour « Rain » ; Emmanuel Gat pour « Hark ! » ; Benjamin Millepied pour « Amoveo » ; Sasha Waltz pour « Roméo et Juliette » ; Pina Baush pour « Orphée et Eurydice »; Crystal Pite pour « The Season’s Canon »(création); William Forsythe pour « Blake Works » (Création); Hans Van Manen pour « 3 Gnossiennes ».

Invitée régulièrement dans d’autres compagnies ou à de nombreux galas, elle a la chance de pouvoir enrichir son répertoire. On a pu l’admirer dans Paquita au Bolshoi, Giselle à Almaty (Kazakhstan) et dans La Sylphide au Mariinsky.

Ludmila a reçu le grade honorifique de Chevalier des Arts et des Lettres.

Ludmila s’est vue remettre le très convoité Benois de la Danse de la meilleure danseuse en 2017, devant un jury très prestigieux présidé par Youri Grigorovitch.

H39

décembre 14, 2016

Denys Cherevychko, Ballet de l’Opéra de Vienne, Autriche

Originaire d’Ukraine, Denys étudie la danse avec Vadim Pisarev à l’Académie de Ballet de Donetsk avant de rejoindre, à l’âge de 16 ans, la Heinz Bosl Ballet Academy à Munich. Deux ans plus tard, il fait son entrée dans le monde professionnel au Ballet de l’Opéra de Vienne. En 2008 il est promu demi-soliste, en 2009, soliste et c’est en 2012, sous la direction de Manuel Legris, qu’il accède au grade d’Etoile.

Denys a participé à de nombreuses compétitions internationales, il a notamment remporté le 2ème prix au Concours des jeunes danseurs de Kiev en 2004, le 1er prix au Concours Serge Lifar à Kiev en 2004, le 1er prix au concours « Tanzolymp » à Berlin en 2005, la médaille d’argent junior au Concours International de Jackson en 2006, le 1er prix au Concours International de danse contemporaine à Vienne en 2007, la médaille d’argent à la Korean International Ballet Competition en 2010 et le 1er prix ainsi que la médaille d’or au 25ème Concours International de Varna en 2012.

Il était nominé pour le Prix Benois de la Danse en 2011 pour « The Vertiginous Thrill of Exactitude » de William Forsythe.

Il est invité régulièrement pour danser dans d’autres compagnies, notamment en Italie, Russie et France, ainsi qu’aux Etats-Unis.

Répertoire:

  • Basil, Don Quijote by Rudolf Nureyev
  • Prince, The Nutcracker by Rudolf Nureyev
  • Prince, Swan Lake by Rudolf Nureyev
  • Pas de deux, Romeo and Juliet (Act I) by Rudolf Nureyev
  • Alain, La Fille mal gardée by Frederick Ashton
  • Golden God, La Bayadére by Vladimir Malakhov
  • Pas de trois, Grand Pas in Paquita by Marius Petipa
  • Gopak, Taras Bulba by Rostislav Sacharov
  • Mercutio, Romeo and Juliet by John Cranko
  • Lensky, Onegin by John Cranko
  • Fried Fish, Mayerling by Kenneth MacMillan
  • Beggar king, Manon by Kenneth MacMillan
  • James, La Sylphide by P.Lacotte
  • Suite en blanc by Serge Lifar
  • Journeyman, Coppelia by Gyula Harangozó
  • Waiter, Promenade Concert by Gyula Harangozó
  • Robot and Chinese dance, The Nutcracker by Gyula Harangozó Jr
  • Solo couple, ‘Theme and variations by Balanchine
  • Rubies by Balanchine
  • L´Arlésienne by Roland Petit
  • Ulrich / Csardas Soloist / Waiter, The Bat by Roland Petit
  •  TV-Choreograph, Le Concours by Maurice Béjart
  • The Concert by Jerome Robbins
  • The Vertiginous Thrill of Exactitude by William Forsythe
  • Skew-Whiff by Paul Lightfoot
  • Solo couple, Theme and variations by Balanchine
  • Pas de six, Laurencia by Wachtang Tschabukiani
  • Adjutant of the Prince, The Nutcracker by Renato Zanella
  • Moritz, Max and Moritz by Ferenc Barbay and Michael Kropf
  • Poet, The Doll Fairy by Josef Hassreiter
  • Main parts, Dance Hommage to Queen by Ben van Cauwenbergh
  • Le Souffle by Bubenicek
  • Glow Stop by Elo Yorma

octobre 28, 2015

Arne Vandervelde, Ballet Royal de Flandres, Belgique

Originaire de Hoeilaart, ce belge débute la danse à l’âge de six ans. Il se forme à l’école Royale de Ballet d’Anvers, d’où il sort gradué en 2013. Durant sa scolarité, il a participé à de nombreuses compétitions internationales dont le Prix de Lausanne, Helsinki IBC et le YAGP 2012. En solo classique comme en contemporain, il a remporté une bourse d’étude, la médaille d’or, d’argent et de bronze ainsi que le Dance Europe Prize.

Juste après son diplôme, Arne est engagé au Ballet Royal de Flandres en tant qu’apprenti, pour entrer dans le corps de Ballet l’année suivante. Depuis il a dansé de nombreux rôles de soliste et on se réjouit de le découvrir aux Hivernales de la Danse 2015 !

Body-shot

octobre 28, 2015

Federico Bonelli, Royal Ballet, Angleterre

Federico a grandi dans un petit village de la région du Piémont en Italie où il a pris ses premières leçons de danse classique. A l’âge de 14 ans il rejoint l’Académie de Danse de Turin, où des professeurs d’origine italienne et cubaine lui enseignent la danse. Il participe à de nombreux concours et remporte notamment la médaille d’argent au Concours de la Havane à Cuba, le premier prix au Concours International de Rieti en Italie et une bourse d’étude gagnée au Prix de Lausanne en Suisse.

En 1996, juste après la Concours de Lausanne, il rejoint le Ballet de Zurich en Suisse et est promus au grade de Soliste l’année suivante. Il danse de nombreuses chorégraphies du directeur, Heinz Spoerli, dont le rôle de Roméo, et se voit confier le rôle d’Albrecht dans la production classique de Giselle.

En 1999, il décide de se joindre au Het National Ballet à Amsterdam ou il sera nommé Principal en 2002. Son répertoire avec la compagnie inclus : La Belle au Boid Dormant, Casse-Noisette, La Sylphide; Tchaikovsky Pas de Deux, Symphony in C, Serenade, Rubies, Duo Concertant de Balanchine; Adagio Hammerklavier, Black Cake, Sarcasmen de Hans Van Manen; In The Middel, The Vertiginous Trill of Exactitude, Herman Schmerman de Forsythe; Pierrot Lunaire de Tetley ainsi que diverses chorégraphies de Massine et Robbins.

Depuis 2003, Federico est Principal au Royal Ballet de Londres. Son Répertoire avec la compagnie inclus Le Lac des Cygnes, Giselle, Le Belle au Bois Dormant, La Sylphide, Casse-Noisette, Don Quichotte, Grand Pas Classique, Esmeralda; Marguerite et Armand, Cendrillon, Sylvia, Daphnis et Chloé, Ondine et Symphonic Variations d’Ashton, Roméo et Juliette, Manon et Requiem de McMillan; Apollon Musagete, Theme and Variation, Les Quatre Tempéraments, Ballet Impérial, Ballo Della Regina et Agon de Balanchine; Onegin de Cranko; Chroma de McGregor; DGV, Polyphonia et Alice au Pays des Merveilles de Wheeldon; Tombeaux de Bintley,…

Federico a été invité en tant que Principal à La Scala de Milan, au Théâtre Massimo de Palerme, à l’Opéra de Paris, au Nouveau Théâtre National, au Gala des Stars de la Danse à Tokyo, au Théâtre National Croate à Zagreb et au Ballet Tulsa à Oklahoma.

Il participe à de nombreux Galas dans le monde entier. En 2005 il reçoit le Prix Positano et en 2009 il est nominé pour le Prix du « Meilleur Danseur » au National Dance Award Critic’ Circle.

octobre 26, 2015

Lauren Cuthbertson, Royal Ballet de Londres, Angleterre

Née dans le Devon, Lauren a étudié la danse à l’école du Royal Ballet entre 1995 et 2002. En 2001, elle gagne le Prix de la Meilleure Jeune Danseuse Anglaise de l’année et est invitée en 2002 à rejoindre le Royal Ballet sous la direction de Ross Stretton puis Monica Masson qui la nommera Principal en 2008.

Lauren est récompensée de nombreux prix, comme celui de ‘Outstanding Female Artist’ à la remise des prix du Cercle National de la Danse (en 2004) ou de la médaille d’argent au très célèbre Concours International de Varna en 2006 où elle représentait l’Angleterre.

Son répertoire inclus notamment Odette/Odile, Giselle, Aurore, la Fée Lilas et Princesse Florine, Cendrillon, Juliette, Sugar Plum Fairy, Myrtha, Manon et La Maitresse de Lescaut, Nikiya et Gamzatti, Polyphonia, DGV : Danse à grande vitesse, La Valse, Sérénade, Dances at a Gathering, Volontaires, Les Sylphides, Les Patineurs, Scènes de Ballet et Ballo della regina.

Elle a créé La Glace dans Les Saisons, le rôle-titre d’Alice au Pays des Merveilles et divers rôles dans Tryst, Qualia, Infra, Acis et Galatea (Royal Opera), and Live Fire and Carbon Life.

Photo Bill Cooper avec la permission du Royal Ballet

octobre 24, 2015

Frederik Deberdt, Ballet Malandain Biarritz, France

Frederik Deberdt est né à Izegem et c’est naturellement qu’il étudie la danse à l’Ecole du Ballet Royal des Flandres. En 1999, il est finaliste au Concours de l’Eurovision, participe au Concours de Varna, tout en étant engagé au Ballet Royal des Flandres, dirigé par Robert Denvers. Il a également été danseur dans le Jeune Ballet d’Europe de Jean-Charles Gil, à Marseille. Il rejoint le Malandain Ballet Biarritz en 2001 et y interprète la plupart des grands rôles du répertoire.

image8

octobre 23, 2015

Marlon Dino, Ballet de l’Opéra de Munich, Allemagne

Né en Albanie, Marlon étudie la danse à la School of Choreography and Ballet de Tirana. Il se perfectionne ensuite durant deux années, aux côtés de David Allen dans son Centre de Danse et c’est en 2001 qu’il commence sa carrière professionnelle au Ballet de l’Opéra de Vienne. L’année suivante, il participe à une audition internationale organisée par le « Monaco Dance Forum » où il se voit offrir 15 contrats par les directeurs des plus prestigieuses compagnies. Il décide alors de rejoindre le Ballet de l’Opéra de Munich en 2002, où il danse un solo dans Six Dances de Jiri Kylian. En 2005, il accède au rang de soliste, et il lui faudra cinq ans de plus avant d’atteindre le rang d’Etoile.

Danseur très grand à l’allure de prince, il a dansé la majorité des grands rôles classiques avec sa partenaire en scène comme à la vie, Lucia Lacarra. Outre les grands ballets classiques, il est l’interprète de pièces de Balanchine, Cranko, Van Manen, Neumeier, Barra, Duato, Maliphant,…

Il parcourt les scènes du monde lors de Galas internationaux, en 2007 il reçoit le « Rosenstraus des Jahres » pour le meilleur artiste de l’année, en 2008 il est nominé pour le « Merkur Award » pour son rôle dans Onegin, ainsi que pour le meilleur danseur de l’année par le magazine « Dance for you » et en 2009 il est nominé  par le « Tanz Magazine » cette fois, pour le meilleur danseur de la saison 2009-2010. Il a fait partie en mai 2013 de la dernière au Japon du « Malakhov & Friends tour ».

Marlon se produit pour la toute première fois en Belgique.

DPP07DB0413111E41

octobre 22, 2015

Liudmila Konovalova, Ballet de l’Opéra de Vienne, Autriche

Liudmila Konovalova est née à Moscou. Diplômée de la Moscow Bolshoi Ballet Academy, elle a intégré le Russian State Ballet en 2002. En 2004, nommée première soliste, elle interprète les rôles-titres de Giselle, Don Quichotte, Le Lac des cygnes, La Belle au bois dormant et d’autres grands classiques.

En 2007, elle rejoint le Staatsballett Berlin où elle obtient le statut de soliste en 2009. Là, on lui confie notamment les rôles-titres de Scheherazade (Fokin), La Vivandière de Pierre Lacotte, Violin Concerto de Clark Tippet et d’autres rôles principaux du répertoire.

En 2010, Liudmila intègre le Wiener Staatsballett en tant que soliste ; elle y deviendra première soliste en 2011. A Vienne, Liudmila interprète de très nombreux rôles principaux, parmi lesquels Odette/Odile dans Le Lac des cygnes de Noureev, Kitri dans Don Quichotte de Noureev, Aurore dans La Belle au bois dormant de Peter Wrights, Olga dans Onegin de John Crankos… Elle se produit aussi, dans un registre plus contemporain, dans In the Night de Jerome Robbins, Adagio Hammerklavier de Hans van Manen, The Vertiginous Thrill of Exactitude de William Forsythe, pour ne citer que quelques exemples.

Elle est apparue en tant que danseuse invitée dans de nombreux pays européens et dans le monde. Durant la saison 2013-2014, elle s’est produite comme soliste avec le Ballet de l’Opéra National de Bordeaux, le Slovenské národné divadlo, le Teatro dell’Opera di Roma et le Ballet de Tokyo. Elle a été gratifiée pour sa participation au Gala de la Croix Rouge d’Italie et au Festival Noureev en Russie. En 2014-2015, elle a été soliste invitée à Vicenza, aux Festivals Noureev de Ufa et Kasan, à l’Opéra National de Bordeaux, au Kreml Palast Moscow et a dansé le rôle de Clara dans Casse-Noisette pour une production ORF DVD.

Prix et récompenses : 3ème place de la compétition « Young Russian Ballet » en 2004 (Krasnodar), Prix spécial de la compétition de ballet de Serge Lifar en 2006 (Kiev), 2ème place de la compétition internationale de ballet KIBC à Séoul et 1res places de l’ « ÖTR-Contest » de Vienne ainsi que du « Premio Roma » en 2007.

image2

octobre 21, 2015

Lucia Lacarra, Ballet de l’Opéra de Munich, Allemagne

Lucia a toujours su qu’elle était née pour danser ! Ce n’est qu’à l’âge de 10 ans qu’un petit studio de danse à ouvert dans son village de San Sebastian et que l’on a pu s’apercevoir de son grand talent. Elle se prépare durant trois ans pour auditionner à la Victor Ullate Dance School à Madrid et deux ans plus tard, à l’âge de 15 ans, Lucia débute sa carrière au Ballet de Victor Ullate en dansant Allegro Brillante de Balanchine. En 1994, en tant qu’Etoile, elle rejoint le Ballet National de Marseille sous la direction de Roland Petit. Durant ces trois années passées au sein de la compagnie, Petit crée de nombreuses pièces sur l’Etoile, dont la très célèbre « Le Jeune Homme et La Mort » avec Nicolas Le Riche. Le vent la porte alors au San Francisco Ballet, enrichissant son répertoire de pièces de Robbins, Tomasson, Duato, Palmer ou Van Mannen, et touchant enfin les grands ballets classiques de Giselle au Lac des Cygnes en passant par La Belle au Bois Dormant. Depuis 2002, elle a rejoint le Bayerisches Staatsballet de Munich, devenant l’Etoile emblématique de la compagnie, dirigée par Ivan Liska.

Il est impossible de citer tous les prix qui récompensent son talent tant ils sont nombreux. Parmi eux, on retiendra le Prix Nijinsky à Monte Carlo en 2002, le Benois de la Danse en 2003, en Italie elle a reçu le « Premio Nacional de Danza » en 2005, elle reçoit le titre honorifique de « Principal Honorary Dancer of the State of Bayern » en 2008, elle remporte le « Dance Open Award » à St Petersburg en 2010 et 2013, en 2010 elle reçoit le prix de « Best Ballerina of the Decade »,… Lucia a participé à de nombreux Galas, d’abord avec Cyril Pierre, et maintenant avec son partenaire sur scène comme à la vie, Marlon Dino.

La seule venue de Lucia en Belgique remonte à 1997, lors d’un Gala à Anvers.

Lady