full screen background image

Blog

novembre 8, 2021

Sandra Bourdais, Ballet de la Ville de Hanovre

Née à Rouen, Sandra débute la danse à Canteleu avant de rejoindre le Conservatoire National de Rouen. Adolescente passionnée, elle se dirige alors en Suisse, pour perfectionner son art, à L’atelier Rudra-Béjart où elle aura l’opportunité de participer aux tournées nationales et internationales avec le Béjart Ballet Lausanne.

Première projet professionnel avec le célèbre Vladimir Pankov, elle parcourt la Russie avec la troupe d’acteurs et musiciens « Soundrama » pour jouer le « Syndrome d’Orphée ».

C’est ensuite en Allemagne, que l’aventure continue au « Gauthier Dance Theaterhaus » à Stuttgart. Sandra y reste 6 années au cours desquelles elle dansera le répertoire de Ohad Naharin, Sharon Eyal, Shahar Binyamini, Eyal Dadon, Hans Van Manen, Marco Goecke, Nacho Duato, Cayetano Soto, Stephan Thoss, Itzik Galili, Mauro Bigonzetti et bien d’autres…

En août 2019, elle rejoint le « Staatsoper Hannover » sous la direction de Marco Goecke, dont elle renforce l’ensemble en dansant les pièces de Medhi Walerski, Juliano Nunes, Andonis Foniadakis, Emrecan Tanis, Lukas Timulak, Nadav Zelner, et bien entendu Marco Goecke. Elle interprète le personnage principal dans « L’Amant » (Liebhaber) d’après le livre de Marguerite Duras et reçoit la nomination « Best Dancer of the year » pour ce rôle.

novembre 8, 2021

Maurus Gauthier, Ballet de la Ville de Hannover

Né en Suisse, Maurus est formé à l’Académie de danse de Zurich et ensuite à l’école de Ballet d’Hambourg où il acquiert une expérience scénique en dansant les chorégraphies de Kevin Haigen, Vaslav Nijinsky et John Neumeier.

Il débute sa carrière au Ballet Fédéral de la Jeunesse de John Neumeier à Hambourg. En 2013, il rejoint la « Gauthier Dance Company » à Stuttgart où on a pu l’admirer dans les chorégraphies de Marco Goecke, Ohad Naharin, Hofesh Shechter, Barack Marshall, Nadav Zelner, Helena Waldmann, Nacho Duato, Mauro Bigonzetti et bien d’autres… C’est cette même année qu’il reçoit le « Bündner Kulturpreis » dans son canton d’origine des Grisons, en reconnaissance de son travail antérieur en tant que danseur avec le Ballet Fédéral de la Jeunesse de John Neumeier.

Depuis septembre 2019, il est membre du « Staatsballett Hannover » où il apparait dans PRELUDE de Medhi Walerski, THIN SKIN de Marco Goecke, KOSMOS d’Andonis Foniadakis, RISE d’Emrecan Tanis et CONCERTANTE de Hans van Manen. Il incarne le personnage principal de NIJINSKY et celui de « l’Amant » dans LIEBHABER de Marco Goecke.

novembre 4, 2021

Maia Makhateli, Het Nationale Ballet, Amsterdam

Née à Tbilissi en Géorgie, Maia y débute sa formation, au « Choreographic Institute » de Vakhtang Chabukiani. En 2002, elle s’envole aux États-Unis, dans la Colorado plus précisément, afin d’y poursuivre sa formation. Durant cette période, Maya remporte plusieurs médailles lors de compétitions internationales ce qui lui vaudra d’être remarquée par le Ballet du Colorado qui lui offre son tout premier contrat professionnel. A une vitesse éclair, elle gravit les échelons et se voit nommée Etoile de la compagnie.

Après un passage d’un an au Royal Ballet de Birmingham, Maya est invitée à rejoindre le Het National Ballet, où elle officie actuellement en tant qu’Etoile.

Danseuse exceptionnelle, elle reçoit en 2011 le « Prix Nina Ananiashvili et Gilbert Albert », en 2014, les « Critics Choice » la nomme « Outstanding Dancers » pour sa prise de rôle dans Firebird d’Aleksei Ratmansky et pour son interprétation de Tchaikovsky Pas de deux, de Balanchine, et en 2015, elle remporte le Prix Alexandra Radius.

Nominée pour le Benois de la Danse pour le rôle de Marguerite Gautier dans La Dame aux camélias de John Neumeier, elle est aussi « Danseuse de l’année » pour les critiques du magazine Dance Europe en 2020.

Invitée à se produire sur les plus grandes scènes du monde, elle a récemment interprété Le Corsaire de José Carlos Martínez au Théâtre National de Slovénie et Le Lac des cygnes de Benjamin Pech à l‘Opéra de Rome. Maia a dansé le rôle de Giselle dans la nouvelle version d’Eléonora Abbagnato. Annabelle Ochoa Lopez a créé son Frida Kahlo avec Maia pour le Het Nationale Ballet.

novembre 3, 2021

Inês Ferrer, Ballet National du Portugal

Originaire de l’archipel portugais des Açores, Inês Ferrer débute sa formation à l’école de Ballet de Faro, avant de poursuivre à l’école supérieure de Danse de Lisbonne.

Elle intègre le Ballet National du Portugal, en 2013, et se voit confier les rôles de soliste du répertoire classique de la compagnie :  La Belle au Bois Dormant, Giselle, Le Lac des Cygnes, La Bayadère.

Danseuse polyvalente, elle approche le répertoire néo-classique en interprétant des pièces telles que « Short Cut » et « 5 tangos » de Hans Van Manen, « Shostakovich Pas de deux » de Yannick Boquin, « Sérénade » ou encore, « Concerto Barocco » de George Balanchine.

Dans un registre plus contemporain, on pourra la voir dans : « Orphée & Eurydice » et « Pedro e Inês » d’Olga Roriz, « Será que é uma estrela » de Vasco Wellenkamp, « Minus 16 » de Ohad Naharin, « Chronicle » de Martha Graham et « The rite of Spring » de Nijisnky pour ne citer qu’eux.

Depuis le début de sa carrière, elle est présente sur la scène de nombreux Galas internationaux. Son Art a été salué par de nombreuses récompenses et couronné du Prix de « Meilleure Soliste » lors de la Dance World Cup Competition.

©Photos : João Costa

©João Costa

novembre 3, 2021

Miguel Ramalho, Ballet National du Portugal

Originaire de Lisbonne, Miguel Ramalho entame sa formation artistique à la « National Conservatory Dance School ». Sous la direction de Vasco Wellenkamp, il intègre la « Companhia Portuguesa de Bailado Contemporâneo », interprétant, avec brio, les plus grands succès nationaux et internationaux de la compagnie. Il rejoint ensuite le Ballet National du Portugal où il brille dans l’interprétation des différents rôles du répertoire classique et contemporain de la compagnie tels que La belle au bois dormant, Giselle, Casse-Noisette, Don Quichotte, Firebird, Le Lac des cygnes ou encore Roméo & Juliette.

Excellant dans le registre contemporain, il est amené à interpréter les pièces de Vasco Wellenkamp, ​​Olga Roriz, Henry Oguike, Edward Clug, Marguerite Donlon, Sasha Waltz, Ohad Naharin, Akram Khan,…

En 2012, la presse portugaise en fait son « Dancer of the Year ». Trois ans plus tard, il est promu Premier Danseur de la compagnie et est invité par Faustin Linyekula pour une résidence au Congo afin d’interpréter sa nouvelle création : « Portait Series – IMiguel ».

2019 est l’année de sa consécration, décoré de la médaille d’honneur et du mérite, il rejoint le rang d’Etoile de la compagnie.

En 2017, il débute sa carrière de chorégraphe, créant des variations pour de prestigieuses institutions et compagnies de danse portugaises et internationales. Deux ans plus tard, il devient le premier chorégraphe à cocréer une œuvre avec le grand Vasco Wellenkamp, son directeur lors de son premier contrat professionnel, l’élève s’élevant ainsi au niveau du maitre. En 2021, il est invité à créer et partager une soirée avec le danseur et chorégraphe belge, Sibi Larbi Cherkaoui, prévue pour mars 2022 au Ballet National du Portugal.

©Photos : Portrait João Costa/ En mouvement : Bruno Simão


©Bruno Simão

octobre 12, 2021

Inès Mcintosh, Ballet de l’Opéra de Paris, France

Née en 2002 dans la banlieue parisienne, Inès tombe amoureuse de la danse en visionnant un documentaire sur l’école de Danse de l’Opéra de Paris. Elle prend alors des cours au Conservatoire à Rayonnement Régional de Paris durant un an avant d’être admise à l’Ecole de Danse de l’Opéra de Paris à l’âge de 9 ans et demi. Inès y fait toutes ses classes dans la pure tradition de l’école française. Travailleuse sans relâche, elle façonne son corps petit à petit, pour gommer ce qu’elle appelle ses imperfections. Elle a la chance d’aborder ses premiers rôles de soliste dans “Raymonda“ et “Spring and Fall“ de John Neumeier, ainsi que le 1er rôle dans “Les deux Pigeons“ d’Albert Aveline.

En 2019, à la fin de sa scolarité, elle intègre le Corps de Ballet du Ballet de l’Opéra de Paris, alors qu’elle n’a que 16 ans. Elle y sera promue Coryphée en avril 2021, à l’issue de son premier Concours (reporté suite aux grèves) et Sujet dans la foulée du second Concours, 6 mois plus tard à peine. Ces promotions lui donnent de la confiance et surtout, l’opportunité de travailler certains rôles de soliste. Elle a notamment la chance de danser le pas de deux de “Flamme de Paris“, qui demande une technicité hors pair.

En décembre 2021, Inès est invitée à se produire au Gala des Hivernales de la Danse dans le cadre d’une étroite collaboration avec l’ “Exclusive International Ballet Program“, stage international dirigé par Thomas Gallus et Robert Tewsley. Chaque année, un élève exceptionnel est récompensé par une invitation à se produire au Gala des Hivernales de la Danse. Inès est la lauréate de la première édition du stage.

novembre 14, 2019

Denys Cherevychko, Ballet de l’Opéra de Vienne, Autriche

Originaire d’Ukraine, Denys étudie la danse avec Vadim Pisarev à l’Académie de Ballet de Donetsk avant de rejoindre, à l’âge de 16 ans, la Heinz Bosl Ballet Academy à Munich. Deux ans plus tard, il fait son entrée dans le monde professionnel au Ballet de l’Opéra de Vienne. En 2008 il est promu demi-soliste, en 2009, soliste et c’est en 2012, sous la direction de Manuel Legris, qu’il accède au grade d’Etoile.

Denys a participé à de nombreuses compétitions internationales, il a notamment remporté le 2ème prix au Concours des jeunes danseurs de Kiev en 2004, le 1er prix au Concours Serge Lifar à Kiev en 2004, le 1er prix au concours « Tanzolymp » à Berlin en 2005, la médaille d’argent junior au Concours International de Jackson en 2006, le 1er prix au Concours International de danse contemporaine à Vienne en 2007, la médaille d’argent à la Korean International Ballet Competition en 2010 et le 1er prix ainsi que la médaille d’or au 25ème Concours International de Varna en 2012.

Il était nominé pour le Prix Benois de la Danse en 2011 pour « The Vertiginous Thrill of Exactitude » de William Forsythe.

Il est invité régulièrement pour danser dans d’autres compagnies, notamment en Italie, Russie et France, ainsi qu’aux Etats-Unis.

Denys est un habitué de Liège puisqu’il enseigne le classique depuis 3 ans, chaque été, au Stage International d’été de Liège organisé par Stage de Danse asbl.

janvier 20, 2019

Constantine Allen, Het Nationale Ballet, Amsterdam

Originaire d’Indianapolis, Constantine passe pourtant son enfance à Hawaii où il commence la danse à l’âge de 5 ans, au sein de l’Académie de Danse du Pacific Ballet à Honolulu.

En 2007 au Youth American Grand Prix, il remporte la médaille de bronze lors de la finale à New-York dans la catégorie junior. Dans la foulée, il reçoit une bourse d’études pour la très prestigieuse école de Ballet du Kirov ou il y étudie avec Vladimir Dioulouhadze et Anatoli Kucheruk de 2007 à 2010. Il tente à nouveau le concours en 2008 et se voit à nouveau récompensé de la médaille de bronze dans la même catégorie. En 2010, il change de style et s’entoure de Peter Pestov et Tadeusz Matacz à l’école de John Cranko à Stuttgart. En 2011 il participe à la Tanzolymp Competition à Berlin, remportant le Grand Prix.

Jeune gradué, il rejoint le corps de ballet du Ballet de Stuttgart, y est promu demi-soliste à peine six mois après, pour accéder au grade d’Etoile en 2014, une ascension fulgurante !

Avide de nouveaux chalenges, il rejoint les Grands Ballets Canadiens avant d’être soliste invité au Ballet National Allemand, pour finalement intégrer ce même ballet au début de la saison 2018-2019 en tant qu’Etoile.

octobre 19, 2015

Anna Tsygankova, Het Nationale Ballet, Amsterdam

Née à Novosibirsk, en Russie, Anna étudie la danse à l’académie de ballet de sa ville avant de rejoindre le Ballet du Bolshoï en 1997. Promue un an plus tard au rang de soliste, elle est coachée par la légendaire ballerine Raisa Struchkova. En 2004, elle rejoint le Ballet National Hongrois en tant qu’Etoile et depuis 2007, elle évolue en tant que telle au Het Nationale Ballet d’Amsterdam.

Etoile invitée dans de nombreuses compagnies comme le Royal Ballet de Londres, le Ballet de l’Opéra de vienne, le Ballet de l’Opéra de Rome, le Hong Kong Ballet, le Ballet National de Tatarstan,…

Son répertoire inclus tous les grands rôles classiques, mais son répertoire contemporain est tout aussi impressionnant. Elle a aussi créé de nombreux rôles sous la houlette notamment de Christopher Wheeldon, Alexei Ratmansky ou encore Hans Van Manen.

En 2008, elle reçoit le « Alexandra Radius Prize ». En 2013, elle est nommée aux Benois de la Danse pour Cendrillon de Christopher Wheeldon, et en 2014, elle remporte le Grand Prix du Dance Open Prize.

Sa filmographie inclus Don Quichote, Cendrillon, Giselle et Casse-Noisette.

Merci à Anna, qui remplace Igone de Jongh, blessée au mollet, et à qui on souhaite un très bon rétablissement.

octobre 14, 2015

Maria Kochetkova, English National Ballet, Angleterre

Née en Russie, Maria est formée à l’école du Bolshoi de Moscou et a dansé au Royal Ballet et à l’English National Ballet avant de rejoindre le San Francisco Ballet en tant d’Etoile en 2007. Elle est une des danseuses les plus talentueuses de sa génération, invitée à danser au Bolshoi, au Stanislavsky, au Marijnsky, au Mikhailovsky, à l’American Ballet Theater, à l’Opéra de Rome, à la Scala de Milan, au Tokyo Ballet ou encore à la Compagnie Nationale de Danse de Madrid. Depuis 2015, elle partage son temps entre le San Francisco Ballet et l’American Ballet Theater, faisant partie des très rares Etoiles à pouvoir s’offrir le luxe de faire partie de deux compagnies en même temps.
Maria a dansé tous les premiers rôles des plus grands ballets classiques, tout en étant à l’affut des créations des chorégraphes modernes et contemporains, qui sont toujours ravis de pouvoir s’exprimer au travers d’une danseuse si exceptionnelle.
Elle fait partie de nombreux Galas internationaux. On citera parmi eux « Roberto Bolle & Friends », le Gala des Etoiles du 21ème siècle de Paris ou le « Ballet Now » au Music Center de Los Angeles.

Passionnée d’art et de mode, Maria apparait dans une vidéo pour le styliste Julien David pour sa collection printemps/été 2015 et dans le clip de « Unbound » de « The Cathedrals », la vidéo « Spirit of Van Cleef & Arpels » et une publicité pour Visa Checkout et Gap, le tout en 2014. Elle interprète Juliette dans le film sur le Roméo et Juliette de Tomasson : Great American Dance.
Elle est nominée comme meilleure danseuse en 2014 par le « Circle National Dance Award (U.K.) » et pour un Benois de la Danse en 2013 pour son rôle de Tatiana dans Onegin de Cranko. En 2009, elle reçoit la médaille d’or au « NBC Superstars of Dance ». Elle remporte le “Isadora Duncan Dance Award” pour la meilleure performance individuelle pour Giselle en 2008, les médailles d’or aux Concours Internationaux de Corée et d’Italie en 2005, la médaille d’or au Concours International de Luxembourg en 2003, la médaille d’argent et le prix du jury au concours de Varna en 2002, la médaille d’argent au Prix de Lausanne en 2002 également et la médaille de bronze en 2001, au Concours International de Moscou.

En 2018, Maria décide de danser au gré de ses envies, pour plus de liberté elle a choisi d’être Etoile Freelance et continue à parcourir le monde pour nous faire rêver.

Suite à la pandémie, Maria a décidé de rejoindre sa compagnie de cœur, l’English National Ballet, en septembre 2021.

Les Hivernales de la Danse. Photography Gerard Boymans