full screen background image

Blog

février 8, 2022

Myriam Ould-Braham, Étoile du Ballet de l’Opéra de Paris

Née à Neuilly-sur-Seine, commune limitrophe de Paris, Myriam débute la danse au « Conservatoire de Paris » en 1992. L’année suivante, elle rejoint le « Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris ». Alors âgée de 12 ans, elle est admise à « l’École de Danse de l’Opéra de Paris » afin d’y poursuivre sa formation. En 1999, à la fin de sa scolarité, elle intègre le corps de ballet du « Ballet de l’Opéra de Paris ». Deux ans plus tard, elle est promue Coryphée, avant d’être promue Sujet en 2002 et Première Danseuse en 2005. C’est en 2012 que Myriam est nommée Danseuse Étoile.

Depuis son entrée dans le corps de ballet, Myriam a participé à de nombreuses productions essentiellement classiques et néo-classiques : « Alicia Markova » de D. Delouche, « Giselle » (« Pas de deux des vendangeurs »), « La Belle au bois dormant » (Aurore, l’oiseau bleu), « Casse-noisette » (Clara), « Roméo et Juliette » (Juliette), « La Bayadère » (Nikyia), « Paquita » (3ème acte), « Don Quichotte » (Kitri)… pour ne citer que quelques exemples.

Myriam est récompensée de prestigieux prix : en 2002, le Prix Carpeaux ; en 2005, le Prix de l’Arop et le Prix Leonide Massine. En 2014, elle se voit décerner le grade de Chevalier de l’Ordre des Arts et des Lettres, pour sa contribution au domaine artistique français et mondial.

janvier 17, 2022

Matthew Ball, The Royal Ballet, Angleterre

Né à Liverpool, Matthew Ball rejoint l’école du Royal Ballet à l’âge de 11 ans et termine son cursus en obtenant les félicitations de l’école : « School Awards ». Durant la saison 2013-1014, C’est naturellement qu’il rejoint la compagnie durant la saison 2013-14, est promu Premier Artiste en 2015, et soliste en 2016. Cette même année, il est nommé « Best Emerging Artist » aux « Critics’ Circle National Dance Awards » et se voit nominé à deux reprises pour le titre de « Best Male Dance and Performance ». En 2017, il est promu Premier Soliste, avant d’être nommé Etoile du Royal Ballet de Covent Garden en 2018, ascension assez fulgurante !

Outre ses prises de rôles classiques très remarquées, Matthew Ball a créé de nombreux rôles avec des grands chorégraphes tels que Wayne Mcgregor, Crystal Pite, Christopher Wheeldon, Hofesh Shechter, Sidi Larbi Cherkaoui, Kim Brandstrup ou Cathy Marston.

Très attiré par la chorégraphie, Matthew crée aussi ses propres œuvres, chorégraphiant un trio pour ses collègues du Royal ballet intitulé « Waveform », enregistré et diffusé pour le programme « Draftworks » du Royal Ballet, ainsi qu’une campagne publicitaire pour le fabricant de téléphones « Xiaomi », tournée au Musée d’histoire naturelle.

Au cours des dernières années, il s’est diversifié en travaillant sur plusieurs projets de mode et de cinéma, notamment des collaborations avec Nick Knight OBE, Gareth Pugh, Erdem et British Vogue, ainsi que la rédaction d’articles dans « King Kong Magazine », « Esquire », «Hero » et « Man About Town ».

Personnalité charismatique, il a joué dans deux courts métrages de danse dirigé par « Pennefather productions », aux côtés de Francesca Hayward et Natalia Osipova, ainsi que le rôle de Tybalt dans le long métrage, très acclamé, « Romeo and Juliet Beyond Words ».

Photo portrait ©Andrej Uspenski

©Andrej Uspenski

janvier 17, 2022

Yasmina Naghdi, The Royal Ballet, Angleterre

Née à Londres, Yasmine débute son parcours professionnel comme « Junior Associate », avant de poursuivre une formation à temps plein à la « Royal Ballet School ». Elle suit d’abord ses cours à la « White Lodge », et intègre ensuite l’« Upper School ». En 2009, la jeune artiste remporte le prix de « Young British Dancer of the Year ». L’année suivante, elle rejoint le « Royal Ballet » où elle est promue Première Artiste en 2012, Soliste en 2014 et Première Soliste en 2016. C’est en 2017 qu’elle obtient le grade, tant convoité, d’Étoile. Yasmine est nominée aux « Critic’s Circle National Dance Awards » pour le Prix de « Best Female Dancer » en 2018.

Ses principaux rôles avec la Compagnie sont notamment Odette/Odile (« Le Lac des cygnes »), Aurore (« La Belle au bois dormant »), Giselle, Juliette (« Roméo et Juliette »), Gamzatti (« La Bayadère »), Kitri (« Don Quichotte »), Tatiana (« Onéguine »), Swanilda (« Coppelia »), Fée Dragée (« Casse-Noisette »), « L’Oiseau de feu », Mathilde Kschessinska (« Anastasia »), Pink Girl (« Dances at a Gathering »), Irina (« Winter Dreams »), Terpischore (« Apollo »), Young Girl (« Two Pigeons »), Florence Billington (« The Unknown Soldier »), Stop Time Rag et Bethina Waltz (« Elite Syncopations ») et the Girl (« The Invitation »). Elle interprète également le « Concerto » second movement pas de deux, le « Within the Golden Hour » central pas de deux et « Symphonic Variations ».

Son répertoire inclut également « Le Corsaire Grand Pas », « Acte III pas de deux » (« Sylvia »), « Ballet Imperial » (Balanchine), « Symphony in C », ‘Emerald’, ‘Rubies’, ‘Diamonds’ (« Jewels »), « Tarantella » (Balanchine), « The Four Temperaments » (Balanchine), « Monotones I », « La Sylphide », ainsi que des ballets créés par Wayne McGregor et Christopher Wheeldon.

Photo portrait ©Andrej Uspenski

janvier 17, 2022

Eve-Marie Dalcourt, Artiste Freelance

Originaire du Canada, Ève-Marie est formée à « l’École Supérieure de Ballet du Québec », dirigée par Anik Bissonnette, de 2011 à 2016. Elle y fait ses premiers pas sur scène, lors du Gala annuel de l’École. Elle participe au stage intensif d’été de l’« Arts Umbrella » de Vancouver en 2015, et du « Nederlands Dans Theater » en 2016. Durant ces mêmes années, elle se voit attribuer le « Prix Avenir » par la Ville de Longueuil, au Canada, et le « Danse-Danse Award » à Montréal.

Artiste en herbe, Ève-Marie intègre en 2016 le « NDT2 », dirigé par Nancy Euverink et Fernando Hernando Magadan, dansant, dans le monde entier, les pièces des chorégraphes actuels les plus talentueux. Désireuse de soutenir et faciliter les nouvelles initiatives artistiques, elle devient Artiste Freelance en 2019. Elle poursuit son parcours artistique en rejoignant la compagnie « Klever Dance », de Kristian Lever, pour une durée d’un an, avant d’intégrer la compagnie « Nunes Dance », dirigée par Juliano Nunes, pour la saison 2020-21. Elle prend également part à de nouvelles créations de Wubkje Kuidersma, Antonin Rioche et Parvaneh Scharafali, produites par le « Korzo Theater ».

Ève-Marie montre également un intérêt pour l’enseignement. Depuis 2019, elle dispense de nombreux workshops et stages qui l’emmènent aussi bien dans des universités américaines, que dans des festivals en Europe, en passant par le Japon, de quoi enrichir encore son univers…

En 2020, elle tient le rôle de « coach créative » lors du « Young Talent Project » organisé par le « NDT » pour le « Conservatoire Royal de La Haye ».

Très récemment, Ève-Marie a rejoint l’équipe d’Alexander Ekman, pour qui elle a supervisé la mise en scène de « Cacti » au « Ballet Royal de Suède », et a assisté Monsieur Ekman pour la production à succès « PLAY », avec le « Ballet de l’Opéra de Paris ».

Photo portrait ©Miriam Guttman

©Rahi Reznavi

décembre 2, 2021

Osiel Gouneo, Ballet de Munich, Allemagne

Célèbre pour ses sauts incroyables et sa technique impressionnante, Osiel est un peu considéré comme un ovni dans le milieu de la Danse classique. Formé à l’école Nationale de Ballet de la Havane, comme tout danseur cubain talentueux, il suit les traces de ses prédécesseurs en rejoignant le Ballet National de Cuba à l’âge de 18 ans. Il ne lui faudra que trois petites années pour accéder au titre d’Etoile. Avide de nouveaux challenges, il quitte son île pour le froid d’Oslo où le Ballet de Norvège l’accueille pour trois saisons. Invité dans de nombreuses compagnies internationales, il danse notamment à Londres, Moscou et New-York, c’est finalement au Ballet de Munich qu’il décide de se fixer, en tous cas pour le moment…

Bien sûr, il a remporté bon nombre de prix… Parmi eux, la médaille d’or au Grand Prix de Cuba et au Concours International de Pékin, la médaille d’argent au Concours de Varna et le Prix de la meilleure révélation sur la scène internationale lors de la cérémonie annuelle des Positano Awards.

décembre 2, 2021

Frederik Deberdt, Ballet Malandain Biarritz, France

Frederik Deberdt est né à Izegem et c’est naturellement qu’il étudie la danse à l’Ecole du Ballet Royal des Flandres. En 1999, il est finaliste au Concours de l’Eurovision, participe au Concours de Varna, tout en étant engagé au Ballet Royal des Flandres, dirigé par Robert Denvers. Il a également été danseur dans le Jeune Ballet d’Europe de Jean-Charles Gil, à Marseille. Il rejoint le Malandain Ballet Biarritz en 2001 et y interprète la plupart des grands rôles du répertoire.

Parallèlement, il remonte certains ballets de Thierry Malandain dans diverses compagnies telles le Ballet du Capitole à Toulouse, l’Opéra de Metz et le Ballet du Rhin, ainsi qu’à l’École Nationale de Ballet de Cuba.

Photo portrait © Olivier Houeix & Yocom

décembre 2, 2021

Patricia Velázquez, Ballet Malandain Biarritz, France

Née à Guadalajara au Mexique, Patricia débute la danse à l’âge de 4 ans. En 2003, elle est finaliste au « Youth American Grand Prix » et intègre la même année la « Royal Winnipeg Ballet School » au Canada, où elle restera jusqu’en 2005. Elle se perfectionne également lors de stages d’été au « Jeune Ballet du Québec » et à la « Royal Ballet School » de Covent Garden, avant de rejoindre la « Real Academia de Ballet » de 2004 à 2008. Durant ces années de formation, Patricia est récompensée de nombreux prix et bourses.

Elle débute sa carrière professionnelle en 2009, en intégrant la « Compañia de Danza Clásica y Neoclásica » de Jalisco à Guadalajara, où elle interprète ses premiers rôles de solistes. Elle poursuit sa carrière au Mexique, dans la « Compañia Nacional de Danza » de Mexico l’année suivante, et au « Ballet de Monterrey » de Luis Serrano en 2011. Cette même année, elle remporte le Concours « Opera Prima en Movimento », un concours de type « Reality Show » diffusé au Mexique. Patricia s’envole finalement pour la France en 2012, afin de rejoindre le Malandain Ballet Biarritz, où elle danse actuellement.

Photo portrait © Olivier Houeix & Yocom

décembre 2, 2021

Toon Lobach, Freelance, Pays-Bas

Originaire des Pays-Bas, Toon commence la danse à « 5 O’Clock Class », académie dirigée par Jocelyn Bergland. En 2015, il participe au stage d’été du « Nederlands Dans Theater », avant de se former à la « Dutch National Ballet Academy » dirigée par Jean-Yves Esquerre, jusqu’en 2017. Parallèlement, il est apprenti au « Nederlands Dans Theater 2 » pour une période d’un an, avant d’intégrer la compagnie dirigée par Nancy Euverinck et Fernando Hernando Magadan en 2017. Durant près de trois ans, il danse les pièces de Paul Lightfoot & Sol Leon, Johan Ingen, Hans van Manen, Marco Goecke, Alexander Ekman, Juliano Nunes, et bien d’autres.

L’année 2020 marque un tournant dans sa carrière, puisque Toon décide de reprendre sa liberté pour danser en tant que freelance, poursuivant ses rêves et ses envies. Depuis, ce brillant danseur interprète des rôles dans les pièces de célèbres chorégraphes. On citera notamment « Synergy » et « COR » de Juliano Nunes, « Selvportraet » de Paul Lightfoot et « Cacti » d’Alexander Ekman, lors de laquelle il est également directeur des répétitions.

octobre 14, 2015

Maria Kochetkova, English National Ballet, Angleterre

Née en Russie, Maria est formée à l’école du Bolshoi de Moscou et a dansé au Royal Ballet et à l’English National Ballet avant de rejoindre le San Francisco Ballet en tant d’Etoile en 2007. Elle est une des danseuses les plus talentueuses de sa génération, invitée à danser au Bolshoi, au Stanislavsky, au Marijnsky, au Mikhailovsky, à l’American Ballet Theater, à l’Opéra de Rome, à la Scala de Milan, au Tokyo Ballet ou encore à la Compagnie Nationale de Danse de Madrid. Depuis 2015, elle partage son temps entre le San Francisco Ballet et l’American Ballet Theater, faisant partie des très rares Etoiles à pouvoir s’offrir le luxe de faire partie de deux compagnies en même temps.
Maria a dansé tous les premiers rôles des plus grands ballets classiques, tout en étant à l’affut des créations des chorégraphes modernes et contemporains, qui sont toujours ravis de pouvoir s’exprimer au travers d’une danseuse si exceptionnelle.
Elle fait partie de nombreux Galas internationaux. On citera parmi eux « Roberto Bolle & Friends », le Gala des Etoiles du 21ème siècle de Paris ou le « Ballet Now » au Music Center de Los Angeles.

Passionnée d’art et de mode, Maria apparait dans une vidéo pour le styliste Julien David pour sa collection printemps/été 2015 et dans le clip de « Unbound » de « The Cathedrals », la vidéo « Spirit of Van Cleef & Arpels » et une publicité pour Visa Checkout et Gap, le tout en 2014. Elle interprète Juliette dans le film sur le Roméo et Juliette de Tomasson : Great American Dance.
Elle est nominée comme meilleure danseuse en 2014 par le « Circle National Dance Award (U.K.) » et pour un Benois de la Danse en 2013 pour son rôle de Tatiana dans Onegin de Cranko. En 2009, elle reçoit la médaille d’or au « NBC Superstars of Dance ». Elle remporte le “Isadora Duncan Dance Award” pour la meilleure performance individuelle pour Giselle en 2008, les médailles d’or aux Concours Internationaux de Corée et d’Italie en 2005, la médaille d’or au Concours International de Luxembourg en 2003, la médaille d’argent et le prix du jury au concours de Varna en 2002, la médaille d’argent au Prix de Lausanne en 2002 également et la médaille de bronze en 2001, au Concours International de Moscou.

En 2018, Maria décide de danser au gré de ses envies, pour plus de liberté elle a choisi d’être Etoile Freelance et continue à parcourir le monde pour nous faire rêver.

Suite à la pandémie, Maria a décidé de rejoindre sa compagnie de cœur, l’English National Ballet, en septembre 2021.

Les Hivernales de la Danse. Photography Gerard Boymans

octobre 1, 2015

Sebastian Kloborg, Soliste Freelance

Sebastian se forme à la Royal Danish Ballet School et rejoint naturellement le Ballet Royal Danois en 2003 où il est promu soliste en 2009.

Son répertoire classique inclus notamment Roméo dans Roméo et Juliette, Albrecht dans Giselle, le Prince dans Cendrillon, Theseus/Oberon dans A Midsummer Night’s Dream, le Professeur dans La Leçon, de nombreuses pièces de Balanchine,…

Son répertoire contemporain : Petite Mort, Bella Figura, Cacti, La Stravanganza, The Unsung. Créations de rôles pour Sol Léon & Paul Lightfoot, Natalia Horecna et Jacopo Godani.

De 2012 à 2014, il danse avec la Gauthier Dance//Theaterhaus Stuttgart sous la direction d’Eric Gauthier. Il crée différents rôles dans Cherry Pink & Apple Blossom White d’Itzik Galili, Malasangre de Cayetano Soto et Burning Bridges de Jirí Bubenicek. Il danse également dans les pièces de Mauro Bigonzetti, Hans van Manen, Alejandro Cerrudo, Christian Spuck et Eric Gauthier.

Il s’essaye avec succès à la chorégraphie : Strangers (2015), Betty Be Black (2016), 1970now (2016) pour le Royal Danish Ballet, Limberly (2016) pour le German National Youth Ballet et Ways To Go (2013) pour Gauthier Dance.