Originaire de Buenos Aires en Argentine, Ludmila débute son apprentissage intensif de la danse à l’« Instituto Superior de Arte del Teatro Colon ». Elle a la chance de travailler avec des professeurs de renoms tels Rina Valverde, Mario Gallizzi, Andrea Bengochea, Héctor Barriles, Mirta Furioso et Olga Ferri. Fin  de l’année 1999, elle décide qu’il est temps de se lancer un nouveau challenge…

En 2000, à l’âge de 16 ans à peine, elle rejoint le Ballet National de Santiago du Chili pour y être promue Soliste deux ans plus tard. Elle dance Aurore dans « La Belle au Bois Dormant » de Peter Wright, « In the Night » de Jérôme Robbins, Myrta dans « Giselle », la Fée Dragée et la Reine des Neiges dans « Casse-Noisette » de Ricardo Bustamante, Gulnara dans « Le Corsaire », Hypolita & Helena dans « A Midsummer Night’s Dream » et « Serenade » de Georges Balanchine.

En 2003, Ludmila reçoit le Prix Igor Youskevitch et gagne la médaille d’argent ainsi qu’un contrat d’un an avec l’American Ballet Theater au 7ème Concours International de Danse de New-York. La même année, elle décide de se lancer un challenge de plus, mais en France cette fois, en devenant la première danseuse Argentine à entrer au Ballet de l’Opéra de Paris. Elle accède au grade de Coryphée en 2006 puis de Sujet l’année suivante. Elle est choisie pour danser Garance, dans la nouvelle production de José Martinez « Les Enfants du Paradis », « Serait-ce la Mort » de Béjart, le pas de deux en blanc dans « Proust ou Les Intermittences du Cœur » et la Jeune Fille dans « Le Loup » de Roland Petit, le Pas de Deux des Paysans dans la version de Coralli et Perrot de « Giselle «  et l’Etoile dans « La Petite Danseuse de Degas » ; le rôle principal de « Paquita » de Lacotte, Clara dans « Casse-Noisette » ; Odile-Odette et le pas de trois dans « Le Lac des Cygnes », Gamzatti et la Première Ombre dans « La Bayadère », une des méchantes sœurs dans « Cendrillon » de Nureyev ; « La Dame aux Camélias » de Roland Petit,  « Suite en Blanc » de Serge Lifar, « In The Night » de Jérôme Robbins, « Agon », « Sérénade » et « Apollon » de Balanchine.

Ludmila est promue Première Danseuse au concours annuel le 18 novembre 2009. La même année, elle reçoit le « Premio Konex » par la fondation Argentine Konex.

En octobre 2011, elle se produit lors de la Première de « La Source », une création de Jean Guillaume Bart avec les costumes de Christian Lacroix.

Le 22 mars 2012, lors d’une représentation de « La Bayadère », où elle danse le rôle de Gamzatti, retransmise en directe dans les cinémas d’Europe, Ludmila est promue Etoile de l’Opéra de Paris.

En tant qu’Etoile, elle a dansé le premier rôle dans Giselle, La Sylphide, Paquita, Don Quichotte, La Belle au Bois Dormant, Casse-Noisette, Notre Dame de Paris, Agon, Serenade, Apollo, Onegin, Palais de Cristal et Dances at a Gathering.

Ludmila a également travaillé avec Mats Ek pour « Apartment » (le pas de deux de la porte), « A Sort of… » et « La Maison » de Bernarda Alba ; Anna Teresa de Keersmaeker pour « Rain » ; Emmanuel Gat pour « Hark ! » ; Benjamin Millepied pour « Amoveo » ; Sasha Waltz pour « Roméo et Juliette » et Pina Baush pour « Orphée et Eurydice ».

Invitée régulièrement dans d’autres compagnies ou à de nombreux galas, elle a la chance de pouvoir enrichir son répertoire. Récemment, on a pu l’admirer dans Paquita au Bolshoi, Giselle à Almaty (Kazakhstan) et dans La Sylphide au Mariinsky.

Ludmila a reçu le grade honorifique de Chevalier des Arts et des Lettres.

Suite à une blessure de longue date, Ludmila ne sera pas en mesure de participer à la 4ème édition des Hivernales de la Danse. On espère la retrouver en pleine forme en 2016 pour les 5 ans! Bon rétablissement à elle!

H39